Chroniques santé
    > autres chroniques
 
   
 
Physio Des Monts  
     
 
Le Ligament Croisé Antérieur à risque en ski ?!? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
ski.jpg

Cet hiver fut marquant pour l’abondance de neige tombée, ce qui a permis à un grand nombre d’entre nous de pratiquer de multiples sports, tel que le ski alpin.

Un séjour en ski, la vie est belle, et survient... une petite ou grande chute et vous entendez un petit ou grand crac! En cherchant à se remettre debout, on a la désagréable sensation, que le genou « ne tient pas ». La douleur a été d’une certaine intensité et a pu disparaître rapidement. Ouf, peut-être n'est-ce rien??? Mais le genou se met à gonfler et ne semble pas très stable...

Le diagnostic du médecin vous tombe dessus : RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTERIEUR (LCA)! Vous découvrez brutalement l'existence de ce ligament, à moins que vous en ayez déjà entendu parler, et pas toujours en bien. Et en plus, le médecin vous a parlé d'opération!

Tout d’abord, voyons le rôle du LCA. Situé au centre du genou, le ligament croisé antérieur (qui fait partie du « pivot central », avec le ligament croisé postérieur) joue un rôle fondamental : il empêche le déplacement vers l'avant ainsi que la rotation interne excessive du tibia (jambe) par rapport au fémur (cuisse).

Pas de panique! À la suite d'une rupture isolée du ligament croisé antérieur, il n'y a aucune urgence. Avec ou sans attelle, et avec un peu de rééducation en physiothérapie, vous allez retrouver un genou d’apparence « normal » dans les activités de la vie quotidienne. Cependant, une fois déchiré, le ligament ne cicatrise pas et cette rupture peut entraîner une instabilité du genou dans la pratique des sports.

La réparation chirurgicale (ligamentoplastie) peut alors être envisagée (greffe d'un tendon prélevé sur le genou). Elle dépend essentiellement de l'âge, des sports pratiqués et de l'importance de l'instabilité du genou. Par ailleurs, lorsque la réparation du LCA n’est pas envisageable pour certaines raisons, il est quand même possible de retourner aux sports avec le port d’une attelle de type « brace ». Habituellement, le médecin orthopédiste prescrit cette attelle afin de limiter les torsions du genou et le cisaillement vers l’avant du tibia sur le fémur. Ces faux mouvements pourraient mener à de l’arthrose précoce au niveau du genou.

Finalement, un bon suivi avec le physiothérapeute et le médecin orthopédiste vous aidera à retourner à vos activités.
Poursuivez l’hiver en beauté et évitez les torsions des genoux en ski!

Jasmine et Caroline Perreault, Physiothérapeutes

 
< Précédent   Suivant >
 
     

 

 
2894, Curé Labelle, suite 101
Prévost (Québec) J0R 1T0
T. 450 224-2322
F. 450 224-2329
info@physiodesmonts.com