Chroniques santé
    > autres chroniques
 
   
 
Physio Des Monts  
     
 
Vous pensez déjà avoir souffert d’une commotion cérébrale? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
commotion_crbrale.jpg

Vous pratiquez un sport ou vous avez des enfants qui pratiquent des sports récréatifs ou de haut niveau? Savez-vous que 20% des commotions cérébrales sont attribuables à l'activité sportive? Toutes les 4 minutes au Canada, une personne est victime d'une commotion cérébrale et les jeunes en seraient les plus grandes victimes. Il importe donc d'en reconnaître les symptômes et de connaître la marche à suivre s'il y a présence de commotion cérébrale.

Qu'est-ce qu'une commotion cérébrale?

La commotion cérébrale consiste en une perte immédiate et possiblement transitoire d'une ou plusieurs fonctions neurologiques suite à un traumatisme tel qu'un coup direct à la tête, au visage, au cou ou à tout autre endroit sur le corps. Effectivement, l'impact ne doit pas être nécessairement au niveau de la tête pour entraîner la commotion cérébrale. Contrairement à ce que bien des gens pensent, aucune anormalité ne sera perçue à l'imagerie médicale standard.

Quand doit-on suspecter une commotion cérébrale?

Lorsqu'un individu a reçu un impact tel que décrit ci-haut et que un ou les symptômes suivant sont présents, la commotion cérébrale doit être envisagée :

  • Maux de tête / sensation de pression dans la tête
  • Douleur au cou
  • Nausée / vomissement
  • Étourdissement / vision trouble
  • Troubles d'équilibre
  • Sensibilité à la lumière / bruit
  • Se sentir mal / baisse d'énergie / fatigue / somnolence
  • Sensation d'être au ralenti ou d'être dans le brouillard
  • Difficulté de concentration et/ou de mémoire
  • Confusion
  • Insomnie
  • Être plus émotif / tristesse
  • Irritabilité
  • Nervosité / anxiété

Quoi faire si on suspecte une commotion cérébrale?

Si vous suspectez que vous ou une personne de votre entourage souffre d'une commotion cérébrale, il est primordial de consulter un médecin. Ce dernier procèdera à une évaluation comprenant l'histoire de la blessure et un examen neurologique complet. D'autres investigations peuvent également être nécessaires telle qu'une radiographie de la colonne au besoin. Le médecin vous indiquera par la suite la marche à suivre pour le bon rétablissement de la condition de la personne. Lorsqu'on sera prêt à reprendre les activités sportives, un suivi avec un physiothérapeute combiné à celui du médecin sera nécessaire.  

Mise en garde

Il est important de vous rappeler que si vous suspectez des signes de commotion cérébrale et que vous n'avez pas encore consulté un médecin, il est déconseillé de prendre des médicaments pour les maux de tête (Advil, Tylénol, Aspirine...) et de consommer alcool ou drogues. L'activité sportive doit être cessée immédiatement et la personne doit être réveillée toutes les deux heures (si elle dort suite à l'incident) afin de vérifier que la condition ne se détériore pas (lui poser des questions simples). Rappelez-vous que les symptômes peuvent survenir tardivement allant jusqu'à 72 heures. La surveillance de la personne atteinte est très importante! En cas de doute, interdisez toute activité physique et intellectuelle!   

Isabelle Dufort, physiothéraeute

 
< Précédent   Suivant >
 
     

 

 
2894, Curé Labelle, suite 101
Prévost (Québec) J0R 1T0
T. 450 224-2322
F. 450 224-2329
info@physiodesmonts.com