Chroniques santé
    > autres chroniques
 
   
 
Physio Des Monts  
     
 
Comment reconnaître une fracture? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
fracture.jpg

Vous est-il déjà arrivé de recevoir un coup, de faire une chute ou d'avoir un accident vous laissant suspecter la présence d'une fracture osseuse? Comment savoir s'il s'agit d'une simple entorse ou si les symptômes sont davantage typiques d'une fracture?

  1. Observez s'il y a présence d'enflure, de rougeur ou d'une couleur bleutée, une déformation et une chaleur locale. Des nausées peuvent aussi être présentes.
  2. Appliquez une pression modérée au site atteint. Le test de fracture est positif si une douleur intense, sévère et disproportionnée survient.
  3. Tentez de bouger votre membre. Le test est noté positif si toutes les directions de mouvements sont douloureuses et même impossibles.
  4. Demandez à quelqu'un de bouger votre membre atteint sans effectuer de mouvement volontaire. Si la personne ressent un spasme contrant le mouvement, le test est concluant.
  5. Effectuez une légère contraction musculaire contre une résistance fixe vous empêchant de bouger (ex: contre un mur ou contre le sol). Le test est positif si la faible résistance que vous tentez d'imposer dans toutes les directions est douloureuse.
  6. À l'aide de votre doigt, faites de petites percussions rythmiques sur une protubérance osseuse à proximité de la région atteinte (ex: percuter le coude si douleur à l'avant-bras). Le test est concluant s'il reproduit des douleurs de type vibration, au site douloureux.

Que faire si un ou ces tests sont positifs?

Si vous croyez souffrir d'une fracture, il est important de vous rendre à l'urgence le plus tôt possible et ce, en bougeant le moins possible le membre atteint. Il est recommandé de l'immobiliser le mieux possible avec une attelle ou une écharpe. La prise d'une  radiographie est nécessaire afin de confirmer le diagnostic de fracture.

Guérison et réadaptation

À partir du moment où l'accident est survenu, l'os atteint débutera son processus de guérison qui s'étalera en trois phases : aigue (1 semaine), fibroblastique (6 semaines),  remodelage et réinnervation (> 6 semaines). S'il y a fracture, une immobilisation plâtrée d'environ 6 semaines (dépendant de la région atteinte) sera nécessaire. Par la suite, des traitements en physiothérapie vous aideront a retrouver votre mobilité, votre force et votre proprioception afin d'éviter les risques de récidives. Des modalités telles que de la thérapie manuelle, des exercices de mobilisation et de renforcement sont des modalités qui feront partie de votre suivi en physiothérapie.

Isabelle Dufort, physiothérapeute

 
< Précédent   Suivant >
 
     

 

 
2894, Curé Labelle, suite 101
Prévost (Québec) J0R 1T0
T. 450 224-2322
F. 450 224-2329
info@physiodesmonts.com