Chroniques santé
    > autres chroniques
 
   
 
Physio Des Monts  
     
 
Comment savoir si j’ai une hernie discale? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
hernie_discale.jpg 

Si je vous dis que les maux de dos sont très fréquents, je ne vous apprends rien. D'ailleurs, qui peut dire qu'il n'a jamais eu mal au dos au moins une fois dans sa vie?  Nous allons aujourd'hui tenter de comprendre les douleurs d'origine discale.

Tout d'abord, un petit cours d'anatomie de notre colonne vertébrale s'impose.  Les vertèbres s'empilent les unes par-dessus les autres et sont séparées par un disque intervertébral. Pour illustrer ce qu'est le disque intervertébral, imaginez un beigne avec de la gelée à l'intérieur. Il y a un anneau fibreux (le beigne) et au centre se trouve un noyau (la gelée). Au centre de la colonne vertébrale, nous avons la moelle épinière qui laissera sortir un nerf de chaque côté  à tous les niveaux entre les vertèbres. Ces nerfs iront donner l'innervation de tout notre corps tant au niveau sensitif (sentir le toucher, la chaleur, la pression...) que moteur (faire bouger notre corps).

Le disque est composé en grande partie d'eau. En vieillissant, le disque perd de sa concentration en eau et devient alors plus fragile. L'anneau fibreux peut alors se fissurer, laissant le noyau migrer vers l'extérieur (la gelée se trouve à sortir du beigne). Quand les fibres extérieures de l'anneau sont encore intactes, le noyau reste à l'intérieur du disque et on parle alors d'un bombement discal. Quand, au contraire, le noyau sort à l'extérieur du disque, nous parlons alors d'une hernie discale. Dans ce processus, il peut y avoir ou non une compression nerveuse associée puisque le nerf passe très près du disque. Les conséquences seront alors une douleur qui sera projetée le long du trajet du nerf. Il peut même y avoir dans les cas plus majeurs, une perte de sensibilité, de force, et  une diminution ou absence de réflexes. Les hernies sont plus fréquentes en lombaire (bas du dos) qu'en cervical (cou) et se rencontrent très rarement à la région dorsale.

Comme le disque est composé en grande partie d'eau, dans la journée, en bougeant nous perdons une partie de cette eau. Pendant la nuit, le disque reprend l'eau qu'il a perdu ce qui a pour effet d'augmenter la pression à l'intérieur du disque au réveil. Les raideurs et les douleurs matinales sont très fréquentes lors des pathologies discales. La position assise est la position qui donne le plus de pression dans le disque. Les efforts, la toux et les mouvements de flexion vers l'avant viendront comprimer le disque ce qui peut aussi augmenter la douleur qui peut être ressentie au dos, mais peut aussi irradier dans les bras ou les jambes.

Il est donc primordial si vous avez un problème discal de protéger votre dos dans vos façons de forcer pour éviter d'empirer votre condition. Un bon programme d'exercices visant à stabiliser et renforcer votre dos sera essentiel. Des traitements pour diminuer la tension neurale, la raideur articulaire et la tension musculaire seront aussi bénéfiques. Votre physiothérapeute sera en mesure de faire une évaluation détaillée de votre condition et vous donner les trucs ainsi que des exercices pour avoir un dos en santé.

Amélie Bellavance, physiothérapeute

 
< Précédent   Suivant >
 
     

 

 
2894, Curé Labelle, suite 101
Prévost (Québec) J0R 1T0
T. 450 224-2322
F. 450 224-2329
info@physiodesmonts.com