Chroniques santé
    > autres chroniques
 
   
 
Physio Des Monts  
     
 
Est-ce que mon ménisque est déchiré? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
genou_copy.jpg 

Avec les sports d'hiver comme le hockey, le ski, et  la raquette, les blessures impliquant les ménisques au niveau du genou sont assez fréquentes. C'est une blessure  qui peut se réparer naturellement (dépendant de l'intensité de la lésion, de sa localisation et de l'âge de la personne entre autre); dans certains cas, la chirurgie sera nécessaire.

Tout d'abord, parlons des ménisques du genou. Il y a deux ménisques dans chaque genou, un interne et l'autre externe. Ce sont des fibro-cartillages qui augmentent la stabilité du genou. Ils sont situés entre le tibia qui est l'os de la jambe et le fémur qui est l'os de la cuisse. La surface du tibia est plane alors que celle du tibia est arrondie. Les ménisques vont alors épouser la forme de chaque surface articulaire afin d'assurer un bon contact. Ils ont également un rôle d'amortisseur.  Seule la partie périphérique du ménisque est vascularisée. Pour la guérison d'un tissu, nous avons besoin d'un bon apport sanguin. C'est pour cette raison qu'une lésion de la portion interne du ménisque aura peu de chance de se cicatriser comparée à une lésion qui serait en périphérie.

Pour le mécanisme de blessure, on peut imaginer un biscuit oréo. La crème étant le ménisque. En faisant une pression puis une rotation, on peut briser la crème et séparer le biscuit. Pour le genou, c'est le même principe. Les lésions vont survenir principalement lorsque nous sommes en mise en charge et qu'une torsion est impliquée. Par exemple, quand on se relève de la position accroupie et qu'on pivote en même temps. Pendant le ski, comme le pied et la cheville sont stabilisés par la botte, un faux mouvement va créer une torsion encore plus importante au genou. La même chose survient au hockey quand le patin reste pris dans une rainure de la glace.  Les lésions qui sont plutôt dégénératives sont fréquentes avec l'arthrose. Il est donc normal qu'avec l'âge des fissures soient présentes surtout chez quelqu'un qui a travaillé de façon physique et en station debout. Les interventions chirurgicales sont donc beaucoup moins envisagées car d'autres lésions risquent de se produire peu de temps après.

Lorsque le ménisque est déchiré, il y a possibilité qu'une  partie qui peut se déplace dans l'articulation et crée un blocage et de la douleur. Au départ, de l'enflure est souvent associé et la mise en charge sera douloureuse. Parfois, la blessure de ménisque n'arrive pas seule et certains ligaments peuvent aussi se déchirer.

À l'examen clinique, on peut vérifier l'état des ménisques par des tests spécifiques, mais pour poser le diagnostic de façon précise, on aura recours à une résonnance magnétique. Dans ce cas, votre physiothérapeute pourra vous référer chez votre médecin en demandant un examen plus approfondi. En fonction de la gravité  de la lésion, un rendez-vous avec un orthopédiste peut être nécessaire pour avoir une opinion chirurgicale.

Les traitements de physiothérapie sont indiqués pour améliorer la mobilité articulaire, la souplesse et la force musculaire ainsi que pour diminuer l'inflammation.  Même lorsqu'une intervention chirurgicale est nécessaire, les traitements seront efficaces pour amener la condition optimale avant la chirurgie et ainsi diminuer le temps de guérison. La réadaptation sera alors beaucoup plus rapide par la suite.  N'oubliez pas : le premier conseil à suivre suite à une blessure traumatique, est l'application de glace pour une période de 10-12 minutes qu'on répétera à toutes les 2 heures au besoin.

Amélie Bellavance physiothérapeute

 
< Précédent   Suivant >
 
     

 

 
2894, Curé Labelle, suite 101
Prévost (Québec) J0R 1T0
T. 450 224-2322
F. 450 224-2329
info@physiodesmonts.com